Mes indispensables pour un nouveau-né

Le contexte dans lequel j’ai donné naissance est particulier. J’ai accouché fin mars, en plein coeur de la pandémie de coronavirus. Une situation qui a pris tout le monde par surprise et a bouleversé nos plans. Malgré tout, la vie continue et la naissance de ce petit être nous a rempli d’amour et d’optimisme.

J’ai voulu partager avec vous aujourd’hui mes essentiels pour accueillir un nouveau-né, tout ce qui nous a permis de bien nous occuper de notre bébé pendant ses premières semaines.

Avant d’accoucher, j’ai parcouru un bon nombre d’articles et regardé tout un tas de vidéos sur le sujet. Je me suis laissée influencer en achetant certaines choses qui se sont parfois révélées complètement inutiles. J’ai voulu aujourd’hui faire le point sur ce qui m’a vraiment servi. Bien évidemment, gardez en tête que cette liste est le reflet de mon mode de vie, elle n’est donc que la liste des choses utiles / inutiles selon mon expérience personnelle.

Mes vrais must-have

Une bonne écharpe de portage

Au début de ma grossesse, j’ai acheté une écharpe de portage faite d’un coton très épais et d’une longueur de 4m20 (je mesure 1m70 et je suis plutôt mince). Plus la date d’accouchement approchait, plus je me demandais comment m’en servir. J’ai donc regardé plusieurs tutos sur YouTube et lu pas mal de choses sur ce sujet. Je recommande d’ailleurs les tutos de Love Radius (anciennement Je porte mon bébé), très bien faits, que ma sage-femme m’a vivement recommandés quand j’ai commencé à utiliser l’écharpe. Notamment celui-ci pour les nouveaux-nés :

Je me suis vite rendue compte que je n’avais pas acheté la bonne écharpe. Je m’explique. J’avais initialement acheté mon écharpe en me basant sur son esthétique, je la trouvais très jolie en photo, facile à mettre avec tout. En plus elle n’était pas trop longue et je pensais que cette longueur était suffisante, d’autant plus que j’avais l’impression que les écharpes étaient souvent trop longues d’après les images que je pouvais voir (avec toujours des pans de tissus qui pendaient). Mais j’avais tort. En essayant avec une peluche de faire les nœuds de base, j’ai compris déjà que le tissu était beaucoup trop épais et donc difficile à nouer mais aussi que mon écharpe était trop courte. Nous étions alors à un mois du terme et j’étais assez désespérée. Je ne savais pas si je devais racheter une écharpe ou me contenter de la mienne et peut être l’utiliser avec un sling (un anneau spécial), surtout qu’en parallèle la crise du coronavirus était en train de prendre pas mal d’ampleur et je n’étais pas certaine de pouvoir facilement me faire livrer une nouvelle écharpe dans les semaines qui arrivaient.

J’ai fait beaucoup de recherches. Je savais désormais ce que je voulais, un tissu plus mou, facile à nouer, facile à transporter, plus longue, moins épaisse. J’ai opté pour une écharpe Boba et je dois dire que c’est SANS AUCUN REGRET ! J’adore cette écharpe. Le tissu est un peu extensible, elle est facile à mettre, bien longue. Je sens que je vais pouvoir m’en servir longtemps, je suis ravie. Mon bébé l’adore, un vrai succès !

© Boba France

Évidemment une écharpe ne vous sera utile que si vous voulez essayer le portage. Personnellement, je tenais vraiment à essayer et j’ai vite adoré. Le contact maman (ou papa d’ailleurs !) / bébé est parfait. Sa petite tête est à hauteur de bisous (sinon c’est qu’il est mal positionné) et on voit qu’être porté l’apaise et lui rappelle la douce époque in utero. Mon fils s’endort généralement très vite une fois dans l’écharpe. C’est également idéal pour avoir ses deux bras, être mobile, le tout en portant bébé. En un mot : génial !

Je voudrais également évoquer avec vous les écharpes de chez Studio Roméo, que j’aime beaucoup. Elles sont un peu chères mais j’ai acheté la mienne en seconde main, il y en a des tas à vendre sur des sites comme Vinted. Quand j’ai commencé à écrire cet article, je ne l’avais utilisée qu’à la maternité et j’allais vous dire qu’elles n’étaient pas des écharpes idéales pour des nouveaux nés. En effet ces écharpes sont plutôt adaptées à des bébés de plus de 2/3 mois, en fonction de l’écartement naturel de leurs hanches. Ceci dit, j’ai voulu redonner une chance à cette écharpe et… j’ai été conquise. Elle est assez facile à mettre et mon fils l’aime bien. Je ne pense pas qu’elle convienne à tous les bébés mais si vous ne l’utilisez pas avec votre nouveau-né vous pourrez sans problème l’utiliser après.

© Studio Roméo

Il existe également pas mal de porte-bébé préformés. Je ne suis pas du tout experte sur le sujet car j’étais plutôt en faveur de l’écharpe, qui permet beaucoup de positions différentes (y compris pour allaiter) et me semble plus polyvalente et plus évolutive ! 🙂

Une veilleuse

J’ai regardé beaucoup de vidéos de valise de maternité pour être sûre de ne rien oublier pour ce grand moment. La veilleuse était quelque chose qui revenait souvent. Je trouvais l’idée vraiment bonne et je me suis dit que ce serait aussi utile après à la maison pour allaiter bébé pendant la nuit sans avoir à allumer une lumière trop intense.

© Babymoov

J’ai opté pour une petite veilleuse qui se recharge et qui est sans fil de chez Babymoov (modèle Squeezy). C’est sans aucun doute un de mes meilleurs achats. Je l’ai utilisée dès la maternité et je l’utilise quotidiennement depuis. La batterie tient vraiment très longtemps, on ne l’a rechargée qu’une fois en 1 mois. Un vrai coup de coeur.

Des langes

Plein de langes, beaucoup de langes. Ce n’est sûrement pas une surprise pour vous de trouver les langes dans ma liste. Tout le monde vous le dira, c’est très pratique ! On s’en sert pour nettoyer le visage de bébé après la tétée, pour protéger le matelas à langer, on peut emmailloter son petit trésor à l’intérieur, bref, c’est multi-fonctions !

L’avantage par rapport à un torchon ou une serviette est que le tissu est très doux (et souvent très beau). Je trouve aussi que ça permet de bien faire la distinction entre ce qui est pour bébé et ce qui est pour toute autre utilisation.

Nous en avons reçus en cadeau de la part de la Clinique et de mes collègues mais nous en avions également acheté en prévision. Nous en avons +/- 10, je pense que c’est amplement suffisant. Un conseil : s’assurer de la qualité du tissu !

Un kit de toilettes de qualité

Encore un objet assez évident. Bien sûr qu’il faut un kit de toilettes pour son bébé ! Il en existe un bon nombre “tout prêts” dans les boutiques de puériculture, sinon vous pouvez acheter les différents éléments séparément.

Nous avons opté pour un kit Philips Avent. Il est très bien mais je recommande tout de même d’y ajouter un bon mouche bébé et davantage de limes à ongles en carton (car il n’est pas recommandé d’essayer de couper les ongles d’un nouveau né, vous risqueriez de le blesser). J’ai également acheté un autre thermomètre pour une prise de température auriculaire.

© Philips Avent

Je note aussi que la brosse du kit, même si elle fait bien l’affaire, n’est pas si douce. Mes collègues m’en ont offert une extrêmement douce, qui a complètement éclipsé celle de chez Philips.

Un (bon) lit de cododo

Le cododo est un sujet qui fait toujours un peu débat. Il y a les fervents défenseurs du cododo et ceux qui y sont radicalement opposés. Personnellement, ayant lu que l’OMS recommandait 6 mois de cododo et souhaitant allaiter mon enfant, le cododo (dans la même chambre, pas dans le même lit) me semblait être une excellente idée.

© Bermbach Handcrafted

On voit tout un tas de superbes berceaux sur Instagram. Toutes les inflluenceuses que je suis depuis plusieurs années ont eu des bébés récemment ou presque. Leurs berceaux étaient tous plus beaux les uns que les autres. Mais en regardant le prix… J’ai trouvé qu’ils étaient beaucoup trop onéreux quand on sait qu’ils ne sont utilisables que sur une durée finalement limitée. En plus, ces lits ne peuvent pas se coller au lit parental et faciliter l’allaitement. J’ai donc opté pour une solution moins glamour certes mais moins chère et plus pratique : un lit Chicco Next2me. Il en existe différent modèles, nous avons opté pour le Magic, qui était en promotion à l’époque.

Mon avis sur ce lit est très mitigé. D’une part, les fonctions qui différencient le Magic des autres (la bascule, les 4 roulettes, le type d’ouverture) ne sont pas incroyables. Mais le plus gros problème est que le matelas n’est pas droit s’il n’est pas accroché au lit.

© Chicco

Au début, nous n’avions pas sanglé le berceau car mon fils ne bougeait que très peu la nuit et nous souhaitions pouvoir bouger le lit facilement. Au final les roulettes n’ont rien à voir avec celles des berceaux de maternité donc les mouvements restent limités, d’autant plus que le lit est large donc chaque déplacement demande beaucoup d’espace. Seulement voilà, le matin, nous retrouvions notre bébé régulièrement complètement collé à la paroi près de notre lit. Ce problème devenant de plus en plus fréquent, nous avons vérifier avec un niveau et avons pu constater que le lit n’était pas droit. Il s’agit d’une critique que nous avions déjà lue sur internet mais le vendeur nous avait expliqué qu’elle était liée à des modèles simplement défectueux. Très inquiets pour le dos de notre fils, nous avons sanglé son lit au nôtre. L’angle obtenu était plat uniquement parce que nous avons pu faire reposer son lit sur le rebord de notre lit, qui est bien large, et qui a permis de bien coincer le berceau… Suite à cet épisode, nous avons écrit à Chicco, ne sachant pas si notre lit était défectueux ou si c’était le modèle Magic qui avait été pensé ainsi. Le service client nous a répondu ceci : “(…) La fonction de basculement du berceau Chicco Next2Me Magic crée naturellement un angle non plat, cela est normal et fait partie des caractéristiques du produit. L’angle sera naturellement réduit lorsque le berceau est attaché à votre lit, en utilisant les sangles de sécurité fournies.”

Je trouve l’explication de Chicco assez hallucinante. Je ne comprends pas la logique de devoir absolument sangler le berceau en précisant que l’angle non plat sera réduit, sous-entendu le matelas ne sera tout de même pas complètement à plat…! De plus, quelques lignes plus tard : “Que votre berceau soit utilisé en mode cododo ou berceau indépendant, assurez-vous que le sol sur lequel il repose est à niveau (éviter les tapis ou objet similaire), que le matelas du berceau est correctement placé à l’intérieur et qu’aucun autre produit n’est utilisé dans le berceau.”

Comment le berceau peut-il être utilisé en berceau indépendant s’il a besoin d’être sanglé pour être droit ? 🤔

Evidemment, devoir sangler le lit fait que vous n’utiliserez concrètement jamais ou presque les autres fonctions disponibles car cela impliquerait de détacher le lit à chaque fois… Nous avons néanmoins essayé une fois la fonction bascule qui n’est pas bluffante. La seule option vraiment utile est de pouvoir mettre le lit en position anti-reflux. Ceci étant dit, un résultat identique peut être obtenu avec un petit coussin sous le matelas par conséquent ce n’est pas un indispensable et ça ne vaut pas la différence de prix entre ce modèle et celui d’entrée de gamme. L’ouverture est pratique mais en réalité le lit reste globalement tout le temps ouvert, à voir quand bébé va grandir mais pour l’instant il n’y a aucune plus-value au système d’ouverture du Magic.

J’aime beaucoup le cododo mais je pense revendre ce lit quand mon fils sera trop lourd pour être dedans. Pour un 2e bébé nous achèterons le modèle le moins cher comme par exemple celui de chez Aubert.

© Aubert

En conclusion : choisissez un lit de cododo si c’est quelque chose qui vous parle mais je recommande vraiment d’opter pour quelque chose de simple et fonctionnel.

Un récupérateur de lait

Cet article ne concerne évidemment que les mamans allaitantes 😉

Souvent, en donnant le sein à son bébé, du lait peut s’écouler de l’autre sein. Ce petit objet permet de récupérer ce surplus de lait et m’a été recommandé par ma sage-femme. J’ai celui de chez Lansinoh, qui est à 13€ (le lien que je vous ai mis est celui d’un pack avec 2 récupérateurs + des sachets de conservation pour 28€), un must-have très abordable en plus d’être très pratique ! Il n’y a pas à hésiter 🙂

© Lansinoh
© Lansinoh

Un coussin d’allaitement / de grossesse

Je l’ai acheté tôt dans ma grossesse comme on me l’avait conseillé. Après une étude détaillée des différents modèles existants, j’ai opté pour le Big Flopsy de Red Castle. Au début j’étais assez déçue parce que je dors déjà avec un 2e coussin et je ne voyais pas bien la plus-value du coussin d’allaitement par rapport à un coussin normal. Puis la grossesse a avancé et j’ai commencé à avoir mal au dos. J’ai regardé plusieurs vidéos sur le sujet notamment de la Maison des Maternelles, qui expliquaient que dormir avec un coussin entre les cuisses pouvait aider. J’ai ressorti mon coussin d’allaitement et au bout de quelques jours mon mal de dos avait disparu. Il ne m’a plus quittée depuis.

© Red Castle

Enceinte, je l’utilisais aussi pendant la journée dans mon canapé pour caler convenablement mon dos et être à l’aise. Du pur bonheur.

Quant au modèle que j’ai choisi il répond parfaitement à mes besoins, je l’aime d’amour ! Le coussin est déhoussable, le tissu est doux, le rembourrage est très agréable et la taille est idéale. Je ne peux que le recommander.

Un matelas à langer de voyage

Ou en tout cas un matelas à langer intégré à votre sac à langer. C’est clairement indispensable pour pouvoir changer bébé partout ! J’ai acheté celui de chez Cam Cam qui est matelassé et a une petite poche de rangement. Joli et pratique 🙂

© Cam Cam
© Cam Cam

Une / des tétine(s) / sucette(s) (ou lolette(s) comme on dit en Suisse)

Qu’on soit pour ou contre, au cas où, je trouve qu’il est plutôt utile d’en avoir ne serait-ce qu’une.

© Philips Avent

Personnellement je ne suis pas opposée à la sucette tant que bébé ne l’a pas en bouche toute la journée. La succion est très relaxante pour les bébés et parfois quand ils pleurent et sont inconsolables, c’est vraiment quelque chose qui peut aider. Mon fils n’aime pas plus que ça la lolette mais de temps à autre il aime bien et ça l’apaise.

Des vêtements de seconde main

On m’avait dit que les bébés grandissaient vite mais c’est vraiment impressionnant de le constater par soi-même.

Notre fils a 6 semaines mais ne rentre plus dans du 1 mois depuis un bon moment. Nous avions acheté un pack de vêtements sur Facebook Annonces et nous avions reçu des vêtements de la part de collègues. Au final nous avions acheté des bodies, sa tenue de sortie et 2/3 petites tenues qui nous plaisaient. Nous avions volontairement acheté très peu. Mais force est de constater que même ce “très peu” est déjà trop ! Pour beaucoup de vêtements, il ne les aura mis qu’une fois, deux maximum.

Un bébé et écologie font difficilement bon ménage entre les couches et tout le reste. Si on peut épargner un peu la planète et privilégier la seconde main ça me semble vraiment essentiel. Nous allons continuer à privilégier au maximum la récupération via les collègues ou les packs en vente sur Vinted ou Facebook Annonces. De plus, au-delà de la planète vous aiderez aussi votre porte-monnaie car ces packs sont très peu chers et les vêtements ont souvent été très peu portés !

Conseil bonus : ne pas acheter (ou vraiment une paire) de chaussures / chaussons. Sur Instagram et autre on voit souvent les bébés avec des chaussures / chaussons super mignons, assortis à leur tenue du jour (OOTD / Outfit of the day pour les expert(e)s). Cependant un nouveau né et jusqu’à tout de même assez tard, n’a pas vraiment besoin de chaussures ou de chaussons… Au contraire ça me semble assez contraignant pour eux. Les petits ont surtout besoin de confort selon moi et seront donc très heureux sans ces petits accessoires souvent assez onéreux.

Le transat

C’est encore un sujet à polémique et pour être très honnête avec vous au départ je n’en voulais pas. On a trouvé un Cocoonababy de chez Red Castle à un très bon prix d’occasion et on s’est laissé tenter sur les conseils de collègues qui nous le vendait comme un life-saver rien que ça… Au final au début j’étais assez réticente mais je l’ai vite adopté.

© Red Castle

Alors attention, comme tous les transats et autres, il ne faut pas laisser bébé 24h/24 dedans. Le crâne des tout-petits peut vite être un peu déformé et s’aplatir, la fameuse tête plate que tout le monde redoute aujourd’hui peut clairement être causée par une sur-utilisation de ces merveilleux objets.

Ceci étant dit, en l’utilisant avec parcimonie c’est vraiment un très bon investissement. Mon bébé l’adore et je le trouve vraiment pratique. Je peux poser mon bébé et l’attacher pour qu’il soit bien en sécurité et en profiter pour prendre une douche par exemple ou faire à manger pendant qu’il est confortablement installé. Il y a d’autres moyens de faire bien sûr mais je trouve que le Cocoonababy est une solution qui mérite d’être étudiée.

La bouillotte

Quelque chose dont on parle assez rarement mais que je trouve pourtant très utile pour aider bébé à “faire ses nuits” ou du moins à ne pas se réveiller dès que vous le posez dans son lit.

Il en existe de toute sorte. Pour ma part j’en avais déjà une avec des graines à l’intérieur et qui est chaude en 90 secondes au micro-ondes. Je l’avais achetée en pharmacie il y a longtemps. En tout cas n’hésitez pas c’est vraiment un achat utile !

Les coussinets d’allaitement

Je recommande vivement l’achat d’au moins une boite pour essayer. Le pouvoir absorbant des coussinets spécifiquement dédiés à l’allaitement est incomparable. J’en utilise tous les jours et c’est vraiment la panique quand je me rend compte que je n’en ai plus.

C’est idéal pour pouvoir s’habiller normalement et ne pas risquer de tâcher tous ses vêtements avec du lait. Evidemment ça varie d’une maman à l’autre mais les fuites de lait sont tout de même fréquentes et c’est très désagréable de se sentir mouillée (et d’avoir l’impression de sentir le lait caillé à la fin de la journée #glamourbonjour).

© Philips Avent

Pour les mamans qui n’allaitent pas, vous aurez tout de même normalement votre montée de lait quelques jours après avoir accouché. Il me semble que l’utilisation de médicaments pour bloquer la montée de lait ne se fait plus et qu’on préconise plutôt un arrêt en douceur ce qui veut dire que vous produirez quand même du lait pendant quelques jours. Dans ce cas, investir dans une boîte de coussinets peut être très utile !

Les coupelles en argent ou silverettes

C’est quelque chose que j’avais découvert dans une vidéo YouTube sur la valise de maternité de Valentine Caporale. Si vous ne savez pas de qui il s’agit, c’est une influenceuse suisse qui vit à Genève et qui est aussi animatrice radio sur One FM. Valentine a accouché dans la même maternité que moi et j’avais donc trouvé sa vidéo très intéressante puisqu’elle était adaptée à la réalité des maternités suisses. J’y reviendrai plus bas.

Ces coupelles permettent d’aider à la cicatrisation des tétons et d’éviter qu’ils ne s’abiment. Il suffit de mettre quelques gouttes de lait maternel dans la coupelle et de la mettre sur le téton.

© Silverette

La sage-femme de la maternité m’avait expliqué que c’était mieux et plus efficace que les crèmes du type crème à la lanoline par exemple mais qu’il était parfois difficile de les utiliser avant la montée de lait car il est possible qu’il soit difficile d’extraire quelques gouttes de colostrum pour que les coupelles puissent faire ventouse avec le sein.

Quoi qu’il en soit, les tétons sont très sensibles au début de l’allaitement et j’ai trouvé que les coupelles étaient une aide précieuse pour éviter tout frottement du tissu sur la peau déjà fragile. Quand je n’avais pas de lait à mettre dedans il m’est arrivé de mettre de la crème à la lanoline + la coupelle. Ce n’est pas forcément ce qu’il est conseillé de faire mais ça a bien fonctionné tout de même.

Les coupelles sont assez chères (autour de 60CHF) mais vous pouvez les garder pour toute la période de l’allaitement et pour tous vos enfants. C’est donc un achat qu’il faut voir pour le long terme.

Une bonne poussette et un bon siège auto

Je ne vous apprend rien en vous disant que ce sont deux essentiels !

Il est fortement recommandé de ne pas acheter le siège auto d’occasion à moins d’être absolument sûrs et certains qu’aucun choc n’a eu lieu car dans ce cas le siège aurait fait son travail et risquerait de ne plus être à 100% efficace. Prudence donc !

Pour le choix du modèle, je recommande l’excellent site securange. Vous trouverez différents types de sièges certains sont évolutifs, d’autres uniquement adaptés pour les nouveaux-nés. C’est un choix très personnel je pense et je vous recommande de faire une vraie étude de marché basée sur VOS besoins. Pour notre part, nous avons choisi un modèle qui se place sur une base isofix.

© Bugaboo

Pour ce qui est de la poussette, nous avons parcouru les différents modèles en ligne et en avons testé en magasin. Nous avions une contrainte importante : la largeur de notre ascenseur… Par conséquent pour 85% des modèles impossible de faire entrer la poussette dans ce dernier sans la plier. Nous hésitions donc entre deux modèles : la Yoyo de Babyzen et la Bugaboo Bee 5.

Dans le match Yoyo vs Bugaboo c’est la qualité de la nacelle et de la structure générale de la poussette qui a fait pencher la balance vers la Bee 5. La Yoyo est très pratique pour voyager mais pour les nouveaux-nés la nacelle ne nous semblait pas suffisamment confortable pour de longues balades. En bref, la Yoyo nous a semblé plus adaptée pour des enfants un peu plus grands

© Babyzen

Le choix de la poussette sera évidemment à faire selon VOS besoins et VOTRE environnement. Nous avions la contrainte de la largeur de l’ascenseur, notre choix aurait donc peut-être été différent si nous avions plus d’espace. De la même manière ces deux modèles sont plutôt des adaptés pour la ville, pour aller se balader dans les bois il y a mieux 🙂

Nous sommes en tout cas très satisfaits de la Bee 5, qui répond pleinement à nos besoins. Notons néanmoins que pliée elle prend encore beaucoup de place, rien à voir avec la Yoyo !

Conseil bonus : faites attention si vous voulez acheter une housse de voyage pour la Bugaboo Bee, la housse des modèles précédents n’ira pas sur la Bee 5.

Un matelas à langer confortable + une alèse + une housse

Encore quelque chose d’assez évident : un matelas à langer. Nous n’avons pas encore de table à langer car nous avons déménager 2 semaines après la naissance et nous attendions d’être installés pour commander la chambre de notre bébé. Nous avons installé un “stand” de change sur notre table de salle à manger.

C’est très important d’avoir un bon matelas à langer dans lequel bébé se sentira bien car le change n’est pas toujours un moment agréable pour lui. Je pense que ça varie beaucoup d’un enfant à l’autre mais ça peut être assez sportif de changer un bébé.

Là aussi j’ai fait une étude de marché assez poussée, lu pas mal d’articles, vu quelques vidéos et mon choix s’est porté sur le matelas Sofalange de Lilikim. Contrairement à beaucoup de modèles très plats avec un boudin qui fait le tour du matelas, le Sofalange a une forme vraiment différente. Bébé est confortablement niché à l’intérieur.

© Lilikim

Quelque soit votre choix, je vous recommande d’acheter une alèse et des housses ce qui vous évitera de laver le matelas à chaque fois qu’un petit accident arrive (sous-entendu un jour sur deux). Nous avons acheté l’alèse et les housses chez Ikea. Le modèle Vädra est pile au bon format. C’est moche (je trouve) mais efficace et pas trop cher.

Une ombrelle de poussette / une protection pour la pluie

On voit souvent des parents mettre un lange sur la poussette pour protéger leur enfant du soleil. C’est une pratique qui est déconseillée par les médecins. Pourquoi ? Parce que la température dans la poussette va drastiquement augmenter derrière le lange. Préférez une ombrelle. C’est un accessoire auquel je n’avais pas pensé et qui m’a manqué dès notre première sortie en poussette. Il existe des modèles universels très bien avec une bonne protection UV. Un vrai must-have.

De la même manière il est évidemment indispensable d’avoir une protection pour la pluie. Vous devez pouvoir sortir par tous les temps !

Une gigoteuse / turbulette évolutive

J’insiste sur évolutive. Pourquoi ? Parce que si votre enfant, comme le mien, aime bien pouvoir facilement bouger ses jambes, les gigoteuses taille naissance ne lui permettront pas une telle mobilité. Nous avons essayé celle de la maternité, qu’il a détesté, puis la nôtre une fois à la maison, qu’il a adopté rapidement. Je vous conseille également de choisir une gigoteuse facile à mettre car reposer bébé la nuit dans son lit quand il dort et lui remettre sa gigoteuse sans le réveiller est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît…

© Les Petites Billes
© Les Petites Billes

Un babyphone

Même si bébé dort dans votre chambre au début, comme c’est le cas chez nous, ça vous sera utile. Il va au lit plus tôt que nous et fait sa sieste dans son lit donc ça permet de pouvoir surveiller que tout va bien quand il est seul dans la chambre. Chacun aura ses préférences, nous avons opté pour un modèle avec caméra.

La Maison des Maternelles (France 5)

Alors oui, ce n’est pas un objet mais c’est une mine d’or que je recommande aux futurs parents comme aux parents tout court voir même aux femmes qui n’ont pas d’enfant car certains sujets comme la contraception s’adressent à un public plus large.

Toute l’équipe de l’émission est super, les sujets sont toujours traités en détails par des professionnels qui vulgarisent certaines notions parfois complexes. Des lives Facebook / Instagram permettent souvent de répondre aux nombreuses questions de l’audience et d’approfondir encore plus le sujet. Bref, j’adore cette émission ! Je l’avais déjà regardée il y a longtemps et je l’avais trouvée sympa mais je trouve que l’équipe d’Agathe Lecaron donne vraiment du peps à l’émission et la rend très cool à regarder.

Je recommande à tout le monde d’aller voir leur chaîne YouTube, que je considère comme la Bible de la Parentalité. Si jamais (on peut rêver) un membre de l’équipe passe par là : MERCI !

Les achats inutiles

Je commencerai par vous dire de vous méfier des vidéos YouTube si vous ne vivez pas en France. En effet, la majorité des vidéos de mamans / futures mamans présentant leurs valises de maternité que j’ai pu voir sur YouTube étaient faites par des françaises vivant en France. C’est très bien et ça donne une idée mais disons que ce n’est pas forcément en ligne avec la réalité de ce qu’il se passe en Suisse ou ailleurs. Par exemple j’avais beaucoup lu qu’il fallait prendre avec soi de quoi écouter de la musique dans la salle d’accouchement ou encore un tapis de sol pour la sortie de douche. En Suisse, dans ma maternité en tout cas mais j’en ai visité plusieurs et ça me semblait être la même chose dans toutes les maternités privées, il y a de quoi écouter de la musique dans la salle d’accouchement et il y a aussi des tapis pour la sortie de douche. Il est donc inutile de s’encombrer avec tout ça.

Pour mes lectrices suisses qui accouchent en clinique, je vous recommande cette vidéo de Valentine Caporale :

La tétine et/ou l’attache-tétine à la mode

Je me suis fait influencée, sûrement comme beaucoup, par les blogs et par Instagram et j’ai acheté deux jolis attache-tétine personnalisés avec le prénom de mon bébé réalisés dans des matières naturelles. J’ai également pris les tétines Bibs qui allaient avec, sachant que j’en avais déjà quelques-unes achetées en solde chez Philips Avent.

C’est simple : mon fils a toujours détesté les Bibs. Je les avais prises à la maternité et j’imaginais déjà mon fils dans sa petite tenue trop mignonne avec son magnifique attache-tétine personnalisé. Malheureusement pour moi ça n’a jamais pu avoir lieu. Nous pensions d’ailleurs qu’il détestait tout simplement la tétine mais nous avons réessayé plus tard avec celles de chez Avent qu’il a adopté tout de suite… Morale de l’histoire : ne pas (trop) se laisser influencer par Instagram et se méfier des objets les plus design et les plus tendance.

Il va sans dire que certains enfants aimeront sans aucun doute les tétines Bibs et que certains modèles d’attache-tétine sont sans aucun doute très utiles. Malheureusement, ça n’a pas fonctionné pour nous. Outre la problématique des tétines, l’attache-tétine en lui même ne convenait pas. En effet j’ai cédé devant les très jolis modèles avec des perles en bois naturel et en silicone alimentaire.

© My Baby Factory

Pourquoi ça n’a pas fonctionné ? Parce que ce modèle est très lourd. Dès que bébé fait sortir un peu la tétine de sa bouche elle tombe en raison du poids de l’attache, même s’il est allongé. Au final c’est sans doute pratique pour des enfants plus grands qui auraient tendance à vouloir la jeter par terre mais c’est, selon moi, parfaitement inutile pour un nouveau-né… Je vais voir à l’usure mais pour l’heure c’est un achat que je regrette.

La tenue à la mode

Je reviens un peu sur le sujet des vêtements. Je tenais surtout à acheter sa tenue de sortie de maternité (ici en Suisse les tenues pour le séjour à la maternité sont fournies par cette dernière – en tout cas c’était le cas pour la mienne). J’avais pris un joli sweat, un petit legging, une belle paire de chaussettes et j’avais prévu de matcher le tout avec l’attache-tétine, la tétine, un joli bonnet, de jolis gants et pas de chaussures / chaussons. Résultat : le chapeau était trop grand et pas assez chaud, les gants inutiles car il n’avait pas beaucoup d’ongles, l’attache-tétine / tétine : voir ci-dessus, le legging n’a pas pu passer la porte de la chambre car un petit accident est arrivé 1h à peine après l’avoir habillé. Seul le sweat et les chaussettes ont fait parti de la tenue de sortie. Par la suite j’ai remis le sweat 2 fois et à chaque fois c’était une corvée.

© Jacadi

Pourquoi ? Parce que les manches, très jolies, étaient loin d’être faciles à enfiler et mon bébé finissait toujours par hurler en se demandant pourquoi on lui infligeait ça (en tout cas c’est ce que son regard triste avait l’air de dire). Les chaussettes par contre pas de problème il les aura portées…

Morale de l’histoire : privilégiez du confortable, du facile à mettre bref du fonctionnel. Pour les bodies : des croisés car ce n’est pas toujours agréable pour un tout petit – ni facile pour les parents – de mettre des bodies qui doivent passer par la tête, pour les bas : des leggings ou mieux des pantalons tout doux avec des pieds, pour les hauts, des choses faciles, idéalement qui s’ouvrent complètement, je conseille également de remplacer les chaussettes (qui finiront de toute façon par tomber) par des collants. Oui, c’est moins glamour, mais on s’en fout en fait 😉 Et votre bébé sera bien plus à l’aise.

Le tire-lait

J’aime bien mon tire-lait et j’en suis satisfaite MAIS en lisant des blogs et en voulant être dans une démarche green, seconde main, tout ça, tout ça, j’ai acheté mon tire-lait sur Vinted. Résultat : je me suis retrouvée avec un modèle certes très bien mais qui sentait la vieille cave humide. Impossible évidemment pour moi d’envisager une seule seconde de donner à mon bébé du lait recueilli au moyen de ce tire-lait. Je l’ai fait bouillir très longtemps, plusieurs fois, il est allé au lave-vaisselle, je l’ai passé au vinaigre mais l’odeur était trop incrustée. J’ai fini par ne garder que le boitier raccordé à l’alimentation et j’ai racheté les tuyaux, biberons, téterelles, etc. pour avoir du neuf. Au final le tire-lait m’aura coûté le prix du neuf pour de l’occasion.

© Lansinoh

Et cerise sur le gâteau : j’ai découvert peu après avoir accouché qu’ici les médecins pouvaient prescrire un tire-lait… Sachez également que les pharmacies peuvent vous prêter un tire-lait. En France c’est pris en charge par l’assurance maladie sauf erreur. En Suisse, si je ne me trompe pas il faut payer la location à la journée et ce n’est pas forcément pris en charge (d’où mon choix initial d’acheter mon tire-lait).

Le bandeau de peau à peau

J’avais préparé une boîte à papa pendant ma grossesse, que j’ai offert au papa au moment des fêtes de noël. J’avais glissé à l’intérieur un objet que je trouvais vraiment cool sur le papier : un bandeau de peau à peau. Si vous ne voyez pas de quoi il s’agit, c’est simplement un grand bandeau fait dans un joli tissu doux, qui se ferme avec des scratchs pour pouvoir s’ajuster à toutes les tailles. Le but est d’y glisser bébé et de le maintenir contre vous en peau à peau donc.

Je m’étais imaginé des soirées tranquilles en écoutant de la musique, mon fils bien au chaud sur son papa, maintenu en sécurité par ce très beau bandeau.

© Studio Romeo

La réalité ? Je l’avais glissée dans mon sac de maternité et mon fils a détesté ce bandeau dès la première seconde d’utilisation. Voilà. On a réessayé plusieurs fois sans AUCUN succès. En plus, le bandeau était un peu court pour le papa et sa carrure de rugbyman.

Je suis très déçue du coup parce que c’est quand même un achat assez cher en plus d’être un cadeau complètement raté. Je le garde pour réessayer avec un prochain bébé et je vais tenter de l’utiliser moi-même mais franchement ça ne vaut à mon sens pas le coup d’investir là dedans.

La poubelle à couches

Je parle ici d’un nouveau-né, qui en plus est allaité donc dont les selles sont peu odorantes (avant de créer une polémique dans les commentaires je précise que c’est quelque chose que 1. nous avons constaté, 2. la sage-femme nous a expliqué comme étant lié à l’allaitement, 3. je n’ai jamais donné de lait artificiel à mon fils, je ne sais donc pas du tout comment sont les selles de bébés nourris de cette façon et 4. je n’ai rien contre les parents qui optent pour une option autre que l’allaitement, je parle simplement ici de mon expérience personnelle).

La poubelle à couches est un accessoire qui me laissait plutôt sceptique dès le départ. J’avais déjà lu ici et là que c’était un gadget et une amie m’avait confirmé qu’elle l’avait trouvé peu utile. Puis, pendant la grossesse nous avons discuté avec une collègue, qui nous a confirmé que les poubelles à couches étaient moyennement utiles SAUF la Tommee Tippee avec le système twist & click qui emballe chaque couche (l’écologie et les nourrissons ne font vraiment pas bon ménage). Toujours pas très emballée par l’idée parce que c’est cher, peu écologique et parce que je n’étais toujours pas convaincue de l’utilité réelle de cette poubelle, nous avons attendu une super promo pour le Black Friday pour nous décider à donner sa chance à cette poubelle.

© Tommee Tippee

Nous ne l’avons pour l’instant jamais utilisée. Très franchement compte tenu de l’odeur très limitée des couches et du fait que de toute façon vu la quantité astronomique de couches utilisées tous les jours nous descendons notre poubelle tous les deux jours, nous n’avons aucune raison d’utiliser la poubelle à couches. J’imagine que mon avis sera différent lorsqu’il aura une alimentation diversifiée car la sage-femme nous a expliqué qu’à partir de ce moment l’odeur des couches deviendra vraiment horrible, surtout lorsqu’il commencera à manger de la viande. En attendant en tout cas, je trouve que c’est un achat inutile dont nous aurions pu nous passer.

Le transat pour le bain

Sûrement très bien avec un enfant plus grand mais pour un nouveau-né c’est inutile et très peu pratique. Notre baignoire en avait un à l’intérieur qui s’enlève fort heureusement. Nous avons essayé une fois et n’avons plus jamais renouvelé l’expérience depuis. C’est beaucoup plus facile de donner le bain SANS. Et évidemment vous ne pouvez pas poser bébé dessus c’est beaucoup trop dangereux. Le mieux est donc une petite baignoire et bébé dans vos bras.

Les baignoires compliquées

Les magasins de puériculture regorgent de baignoires à des prix exorbitants avec différents “trucs en plus” : un siège intégré, une forme “ergonomique”, etc.

© Chicco

Franchement tout ça est inutile. Je vous conseille simplement une baignoire sur pieds si vous avez l’espace suffisant pour l’accueillir car ça vous évitera de vous casser le dos. Mais sinon n’importe quelle baignoire basique suffira. Comme je le disais plus haut, le plus simple pour vraiment bien baigner bébé est de bien le tenir dans vos bras et pour ça il faut suffisamment d’espace. Chose que les baignoires compliquées ne fournissent pas. Un simple réducteur de baignoire peut faire l’affaire mais vous utiliserez moins d’eau avec une petite baignoire.

Nous avons acheté la notre d’occasion et en sommes très satisfaits.

Quelques bons conseils reçus de ma sage-femme

Le liniment c’est bien, l’eau tiède aussi

On ne parle que du liniment ces dernières années et pour cause, c’est naturel et clairement bien moins irritant pour les tout-petits que les lingettes imprégnées (tout de même très pratiques quand on est en déplacement en toute objectivité). Mais le liniment n’est pas à la portée de toutes les bourses même si certains en font une version maison. Pour certaines familles l’effort financier est trop important et ma sage-femme nous a dit que de l’eau tiède pouvait suffire pour le change.

© Babyléna

J’ai tenté plusieurs fois et je dois dire que c’est un vrai succès. Je trempe les cotons dans l’eau tiède et c’est parfait pour nettoyer correctement bébé. En plus, la température de l’eau fait que c’est beaucoup plus agréable pour lui que d’être nettoyé avec quelque chose de froid. La nuit tout particulièrement, c’est une bonne technique pour changer bébé en douceur presque (j’ai bien dit presque) sans le réveiller.

Les compresses de lait maternel pour aider à la cicatrisation des tétons

Il peut y avoir un moment assez douloureux dans la mise en place de l’allaitement. Pour ma part, comme pour beaucoup, c’était au moment de la montée de lait. C’est déjà en soi une période généralement difficile mais en plus, dans les premiers temps, on ne maitrise pas forcément bien les différentes positions possibles pour allaiter. Donner le sein dans une mauvaise position peut entrainer quelques douleurs au niveau des tétons voir des crevasses.

Le personnel de la maternité m’a fait essayer plusieurs crèmes, une crème de lanoline pure, inodore, et un baume qui se composait de lanoline, d’huiles essentiels et d’arnica. Le soulagement était là certes mais la cicatrisation pas vraiment. De plus, le baume était très odorant et j’avais l’impression que ça gênait un peu bébé.

De retour à la maison, ma sage-femme m’a expliqué que le lait maternel contenait des cellules souches et avait un très fort pouvoir cicatrisant. Elle m’a expliqué que ça faisait des miracles sur les tétons abîmés et elle m’a donc conseillé de préparer des compresses imbibées de mon propre lait.

J’ai récupéré mon lait grâce au récupérateur mentionné plus haut et j’ai imbibé des petites compresses stériles que j’avais découpées pour qu’elles soient à la bonne taille. Je me suis fait des pansements maisons au top du glamour avec du film étirable et ces petites compresses. J’ai fait ça pendant 3 jours et le résultat m’a tout simplement bluffée. Vraiment, ça a été miraculeux. Après ça je n’ai plus utilisé une seule fois les crèmes du commerce !

Ma sage-femme m’avait conseillé au cas où des compresses aux plantes qu’on trouve en pharmacie qui sont apparemment très qualitatives mais que je n’ai finalement jamais achetées puisque j’avais réglé mon problème. Si ça vous intéresse d’essayer il s’agit des Multi-Mam.

© Multi-Mam

En bref, lait maternel peut être utilisé pour beaucoup de choses, j’y reviendrai dans un article dédié 🙂

Voilà pour la très longue, mais je pense très complète, liste de mes indispensables pour un nouveau-né / le début de la maternité. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous en pensez et à suggérer des ajouts si vous pensez à d’autres choses que j’aurais oublié !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.