Lou Yetu, la marque de bijoux au coeur du scandale

Je ne sais pas si vous avez déjà vu cette info aujourd’hui sur les réseaux sociaux mais clairement ça fait du bruit ! Lou Yetu est dans la tourmente pour de nombreux sujets qui font, il faut bien le dire, froid dans le dos.

Source : le profil Instagram de Balance ta start-up

  • Lou Yetu Scandale

Un personnel sous pression, une souffrance palpable

J’ai lu tous les témoignages et les mêmes points reviennent très souvent :

  1. Un harcèlement moral quotidien (délais intenables, remarques sur le physique des employés, propos agressifs et menaçants,…)
  2. Des conditions de travail discutables (dans une cave…)
  3. Un détournement de l’utilisation du chômage partiel : les employés sont mis au chômage partiel mais on leur demande de faire leurs horaires habituels…
  4. Un turn-over incroyable
  5. Un nombre effarant de burn-out et autres problèmes de santé
  6. Des licenciements déguisés derrière des ruptures conventionnelles

Que dire si ce n’est que je reste sans voix. Clairement le management de cette start-up mérite un juste retour des choses : que tout le monde boycotte sa marque.

Un mensonge sur la provenance des produits

Pour être très honnête avec vous, cette partie n’est en rien une surprise pour moi.

Vous le savez peut-être si vous me suivez depuis longtemps, j’ai créé en 2019 ma marque The Poppy Lab et je travaillais à l’époque et jusqu’à début 2020 avec deux ateliers parisiens rue du temple. J’ai eu pas mal de problèmes d’ordre administratifs notamment parce que je suis en Suisse et que les dénominations des matériaux diffèrent, du coup vous l’avez noté, The Poppy Lab est un peu en stand-by.

Mais ce n’est pas la seule raison. Pour moi un autre problème très important me dérangeait beaucoup : le flou sur la provenance des produits. Travailler avec ces fournisseurs n’était pas en ligne avec mes convictions.

En fait je travaille depuis un bon moment sur un article sur le sujet. Les bijoux sont malheureusement très souvent produits dans des conditions qui sont néfastes pour l’environnement. Je ne vais pas m’étendre là dessus ici car ce n’est en rien le sujet de cet article.

Vous vous demandez sûrement : quel rapport avec Lou Yetu ?

J’ai mis beaucoup de temps à trouver mes fournisseurs, j’ai reçu des produits d’autres ateliers avant et ceux que j’ai choisi me semblait être de la meilleure qualité possible. Cependant, les articles étaient très trèèèès semblables à ce que faisait Lou Yetu. Depuis ce jour là, il me semblait très probable que la marque se fournissent ou se soit fourni à un moment dans son histoire, auprès de ces ateliers.

Ce matin, dans une des stories sur le sujet, un(e) employé(e) écrit que oui, Lou Yetu se fournit bien Rue du temple. S’agit-il vraiment du même atelier que celui avec lequel je travaillais ? Je ne sais pas. Mais en tout cas ça va bien dans le sens de ce que je pensais depuis 2019.

J’y reviendrai dans l’article dédié mais le monde du bijoux a une face sombre : l’origine des produits. J’ai posé des questions à mes fournisseurs, je savais que la galvanoplastie, c’est à dire le plaquage de l’or sur le laiton, était faite en France. Par contre, je n’avais aucune idée de la provenance des bijoux en laiton. Aucune information non plus sur la provenance de l’or et du laiton. Les réponses à mes questions étaient vagues. Trop pour moi. Les commentaires lus ce matin sur Lou Yetu confirment ce que je pensais : la fabrication des bijoux en laiton est réalisée en Chine.

Pourtant, Lou Yetu se vend comme Made in France. Vous trouvez ça surprenant ? Pourtant c’est tout à fait “normal”, il suffit que quelques étapes soient réalisées en France pour que l’article puisse être estampillé Made in France. Là aussi c’est un sujet que je traite dans un article que j’ai commencé à écrire en début de semaine au sujet des nouvelles marques de vêtements que l’on voit partout sur les réseaux sociaux ces derniers mois. En ce qui concerne les bijoux, il est tout à fait possible que le montage soit réalisé en France avec des pièces en provenance de l’étranger pour obtenir un bijou Made in France.

Là où on se sent trompé(e)s en tant que consommateur(rice)s c’est quand on lit tous les articles disant que la conception est entièrement faite en France à l’exception de quelques rares étapes.

C’est toujours à Paris que sont pensées et conçues les pièces, à quelques exceptions près pour des fontes de prototypes en Thaïlande ou des nacres philippines.

Source : https://www.journaldesfemmes.fr/mode/magazine/2653771-dans-les-coulisses-de-lou-yetu-bijoux-france-camille-riou/

Pourtant on aurait dû s’en douter car quelques lignes plus loin :

Faire valoir cette conception française par des certifications, bien entendu, Camille y a pensé, mais le temps manque. Avec un rythme effréné d’une collection tous les deux mois, le désir des clientes est sans cesse attisé. 

Source : https://www.journaldesfemmes.fr/mode/magazine/2653771-dans-les-coulisses-de-lou-yetu-bijoux-france-camille-riou/

Le “temps manque”… Quelle belle ironie que de lire ça à la lumière de tout ce qu’on sait aujourd’hui.

Un manque de respect aussi pour les client(e)s

Les témoignages ne manquent pas… Dernièrement la marque venait très souvent à Genève, où ses bijoux se vendaient littéralement comme des petits pains. Quid de la déclaration en douane et des autres démarches car moi-même j’ai eu beaucoup de soucis notamment, par exemple, parce que la mention “plaqué-or” n’existe pas en Suisse et doit être remplacée sur les bijoux par la mention “doré”. Est-ce que Lou Yetu s’est bien conformé à tout ça ? Je ne sais pas, j’ose l’espérer car sinon on est tout de même sur une concurrence presque déloyale puisqu’elle n’a pas à faire face aux mêmes exigences que les boutiques locales.

En tout cas, sous chacun des posts sur Facebook annonçants un pop-up genevois, des dizaines de commentaires négatifs relatant une mauvaise expérience soit au niveau de la qualité, soit au niveau du service client. Je n’ai pas pris de capture d’écran à l’époque mais voici quelques exemples d’aujourd’hui, en plus d’autres remarques d’employé(e)s. Comme vous pouvez le voir certaines remarques datent d’il y a deux jours, donc avant le scandale.

En bref…

Ma conclusion est simple et efficace : BOYCOTTEZ LOU YETU ! Et bien sûr : merci à Balance ta start-up ! Une belle initiative qu’on ne peut que soutenir !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.