Ba&sh : le pari (presque) réussi de Barbara & Sharon

Ba&sh est une marque que j’affectionnais tout particulièrement. Au départ dans le même ordre de prix que ces lointaines cousines Maje, Sandro et Claudie Pierlot, Ba&sh avait su se démarquer par des produits colorés, dans un esprit souvent un peu “ethnique”, élégants et d’une qualité souvent irréprochable. Mais ça, c’était avant.

bash-logo-300x200

L’histoire Ba&sh

Ba&sh, c’est deux amies fans de mode : Barbara Boccara et Sharon Krief. Elles ont créé une marque à leur image, qu’elles ont pensé comme leurs propres dressings. Contrairement à d’autres créateurs et créatrices de mode, elles n’ont pas fait d’études de mode. Avant de lancer leurs marques, ces deux amies étaient mères au foyer et souhaitaient créer leur société. Leur goût pour la mode et leur persévérance leur a permis de sortir une première collection de robes et de blouses hippie chics, un style qu’on retrouvera plus tard comme de petites touches dans leurs collections. Années après années, à force de travail, Ba&sh est devenue une marque connue et reconnue. Contrairement à d’autre marques qui s’inspirent de marques de luxe pour créer quelque chose dans le même esprit mais moins cher, Ba&sh préfère garder son identité et habille toutes les générations de ces vêtements reconnaissables entre tous.

bash_barbara_boccara_and_sharon_krief_credit_bash-750x400

Les produits

L’esprit de la marque

Les collections Ba&sh sont toujours une surprise, De nouveaux motifs, de nouvelles coupes, toujours modernes, chics et élégantes. Les collections sont souvent colorées et proposent des vêtements plein de joie de vivre et qui se démarquent (dans le bon sens) de ce qu’on voit tous les jours. Ba&sh propose beaucoup de vêtements à motifs, toujours avec style.

image
© Ba&sh

La qualité

Personnellement, je ne possède pas un très grand nombre de vêtements Ba&sh. Toutes les pièces que j’ai pu acheter datait de 2016 ou avant, date de publication initiale de cet article. Je n’ai donc jamais eu de problèmes de qualité. Rien n’a bougé sur ces articles. Pas d’ourlets à reprendre, pas de couleur qui ternie, pas de trou, rien.

Cependant, depuis la publication de cet article, j’ai eu malheureusement pas mal d’échos me disant que la qualité avait changé ces dernières années. C’est possible. Des problèmes comparables à ceux rencontrés avec les grandes soeurs de Ba&sh : Maje, Sandro ou Claudie Pierlot. Pour en savoir plus sur le sujet : rendez-vous ici.

Le rapport qualité/prix

Je trouve que Ba&sh proposait des vêtements de grande qualité, qui duraient longtemps et se démarquaient des autres par un style unique.

Cependant, il semble que la qualité ait baissé, ce qui n’est clairement pas le cas du prix.

Ba&sh a toujours été une marque très chère. Plus que Maje, Sandro et Claudie Pierlot qui pourtant sont déjà dans des prix de semi-luxe.

Quand j’ai écrit cet article en 2016, on était sur des prix d’environ 200/300€ pour une robe et même plutôt 400€ pour une robe longue. Les pantalons, y compris les jeans, frôlaient les 200€ et les manteaux… autour de 500€ pour un manteau d’hiver et plutôt autour de 350/400€ pour un manteau mi-saison et dès qu’il y a de la fourrure le prix explose littéralement.

En 2020, les prix n’ont pas beaucoup augmenté. Les robes longues sont à plus de 400€. Le modèle phare vu sur toutes les influenceuses pendant l’été 2019 et reconduit avec de nouveaux motifs cette année vaut 450€ hors promotion…

Pour le reste les prix restent dans la même tranche qu’en 2016, entre 200 et 300€, la robe la moins chère étant à 220€. Pour les pantalons, les jeans, les vestes et les manteaux les prix sont restés identiques.

La qualité devrait être irréprochable pour être en ligne avec ces prix, qui sont vraiment très élevés. Il semblerait que ça ne soit pas le cas et c’est bien dommage.

Pour ma part, je ne suis plus cliente de Ba&sh. On peut trouver aujourd’hui d’autres marques sympa qui proposent aussi des articles un peu différents, le tout pour bien moins cher.

Notons néanmoins un bon point : les robes les plus chères sont dans des matières plutôt qualitatives. Par exemple le modèle Gemma (à 490€ hors promotion tout de même !) :

Pour les robes moins chères par contre la composition est juste regrettable… Exemple avec le modèle Cauka :

86% de viscose et 14% de polyester pour une robe à 260€ ce sera sans moi… Autant acheter du Stella & Suzie dont les robes sont tout aussi originales, avec une composition tout aussi peu qualitative (souvent du 100% polyester) mais à un prix qui n’a rien à voir…

Note globale : 5/10 – Les articles sont très beaux mais les compositions sont loin de justifier un prix qui pique les yeux et le porte-monnaie…

2 Replies to “Ba&sh : le pari (presque) réussi de Barbara & Sharon”

  1. Hélas, depuis, la qualité des vêtements Bash a bien baissée, tout au contraire de la hausse des prix !!
    C’est à croire que c’est absolument inéluctable pour les marques qui se créent : hop, petite marque qui grimpe avec de supers produits puis, une fois le succès atteint, le modèle économique devient celui de la chasse au super profit au détriment de la qualité bien sur. Ca devient lassant en fait. Pour moi, cela ne représente pas du tout un succès pour un entrepreneur, mais plutôt un échec. Mais bon, c’est sans doute ce qui est enseigné dans les écoles de commerce alors qui suis je pour juger ?!!

    1. Je suis tout à fait d’accord. Je reste estomaquée devant la hausse des prix de Ba&sh qui en plus a beaucoup gagné en popularité ces dernières années. Quand je vois toutes ces robes et autres sur les réseaux sociaux puis quand ensuite je vois les prix…. et les compositions… C’est juste honteux. C’est une marque que je n’achète plus du tout aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.