The Poppy Lab

Plus tard il sera trop tard. Notre vie c’est maintenant.

Jacques Prévert

Il y a maintenant bien longtemps, au cours d’une présentation des différents métiers à l’école, un chef d’entreprise est venu nous parler. J’avais été choisie avec 4 camarades de classe pour pouvoir lui poser des questions. Je n’étais pas particulièrement intéressée par ce qu’il pourrait nous dire, mon rêve à moi c’était la médecine, le savoir scientifique, le pouvoir de soigner, de guérir, d’aider.

L’entretien a commencé, au fil des questions, quelque chose m’a sauté aux yeux, cet homme qui nous présentait son métier, était profondément heureux et fier de nous parler de son entreprise, de son métier. On décelait dans ses mots la passion et l’accomplissement. Il était très clair que cette société était son bébé, qu’il l’avait porté à bout de bras, qu’il avait souffert, que ce n’était pas facile tous les jours, mais que le résultat en valait largement la chandelle. Alors bien sûr, chaque métier, chaque profession, peut déclencher une vraie passion et un grand épanouissement personnel. Mais son discours m’a touchée. J’ai été très impressionnée par les différentes étapes du projet et par le défi que ça représentait. Ce jour là, je me suis fait une promesse, une seule, un jour, moi aussi je serai chef d’entreprise.

Il y a quelques mois, cette passion et cette ambition m’ont rattrapée. J’ai décidé qu’il était temps, c’était à mon tour de me lancer.

Mes deux grandes passions dans la vie sont la mode et l’art, sous toutes leurs formes. Les deux sont le fruit d’une enfance passée dans un environnement propice à ces deux passions. Ma mère a toujours été une grande amatrice de haute couture et de la mode en général. Nous avions chez nous un grand nombre de gravures du 18ème siècle présentant des modèles de robes et de tenues de l’époque. Sous les dessins de crinoline, un piano. Le début d’une deuxième passion : l’art. Le début de mon attachement pour l’art se fut sans nul doute par la musique. J’ai toujours été fascinée par toutes les émotions et tous les messages que peuvent faire passer quelques notes jouées sur un clavier.

Combiner mes passions à mon envie d’entreprendre était pour moi une évidence. Créer une entreprise est synonyme d’un investissement considérable de quelque chose de très précieux dans nos vies actuelles : le temps. Quoi de mieux donc, que de consacrer du temps à ses passions tout en permettant à un projet qui nous ait cher de voir le jour ?

C’est ainsi que The Poppy Lab a vu le jour.

coppet, cavour, lausanne
Nos joncs Coppet & Cavour et notre jolie bague Lausanne

La génèse de la collection


The Poppy Lab. J’aime beaucoup l’idée qui se cache derrière ce nom. Le Lab fait référence à un laboratoire, un lieu d’analyse, où je fais mes petites expériences. Cette collection part de ce principe : un rassemblement d’objets que j’aurai mis beaucoup de temps à rassembler, que j’aurai testé avant de les approuver.

Vous l’aurez compris, l’idée de The Poppy Lab est de proposer des bijoux et accessoires de coiffure de qualité. Rassembler les pièces qui répondaient à mes exigences : une qualité irréprochable et un design superbe, aura demandé un investissement, en terme de temps mais aussi finalement un peu en terme d’argent 😉 considérable.

Le jonc Pully et sa pierre en onyx – disponible en 3 couleurs

Les bijoux sont tous dorés à l’or fin. La couche d’or est épaisse de 3 microns, je n’ai pas trouvé plus sur le marché. J’aurais pu prendre de l’or pur mais l’idée était aussi de proposer des bijoux élégants, fins et raffinés tout en restant à des prix abordables. La galvanoplastie est réalisée en France et la pureté de l’or, selon les pièces, varie entre 10 et 18 carats. Le choix d’une réalisation en France s’est très vite imposée à moi. J’ai commandé et testé des produits dont la galvanoplastie n’était pas réalisée en France et le constat a été sans appel : la qualité n’avait rien à voir et les pièces présentaient de nombreux défauts. J’ai également testé une épaisseur de 2 microns d’or, là encore ce n’était pas très concluant, la différence de couleur était importante et ce n’était pas du tout le rendu que j’attendais ni la qualité que je souhaitais proposer à mes clientes. C’est finalement assez simple, je voulais des bijoux qui me plaisaient et que j’avais envie de porter tous les jours. Cela aura pris du temps mais cette collection répond exactement à ces critères.

Les accessoires de coiffure quand à eux sont en acier. Là aussi l’idée était de proposer quelque chose de qualitatif tout en restant à un prix très abordable afin de pouvoir varier les plaisirs 😉 Il s’agit d’accessoires de coiffure après tout, le budget que je suis prête à investir pour ces articles n’est pas le même que pour des bijoux et je pense que c’est le cas de beaucoup de monde !

La pince Monthey en version argentée – Disponible également en version dorée

La collection de Printemps 2019

La collection est disponible en ligne depuis le 1er Avril 2019. Elle est à l’image de ce que j’attends de mes bijoux : que je puisse les porter tous les jours, avec tout ou presque, dans toutes les circonstances. Ce sont des pièces intemporelles, fines et jolies. Elles donneront une petite touche de raffinement supplémentaire à votre allure, elles seront le détail qui complètera vos tenues et les rendra plus sophistiquées. Dans tous les cas, j’espère que cette collection vous plaira autant qu’elle me plait 🙂

Pour découvrir toute la collection, c’est par ici : http://www.thepoppylab.com

La livraison est gratuite en Suisse et à prix doux, 2CHF soit moins de 2€, vers la France, la Belgique et le Luxembourg !

J’ai testé Oh My Cream !

Oh my cream, le test

Il y a quelques mois, Coline du blog Et pourquoi pas Coline a publié une vidéo sur ses récents coups de coeur. Parmi eux, une huile démaquillante Oh my cream, qui a piqué ma curiosité et m’a donné envie d’en savoir plus sur cette marque.

Italia, amore mio #3 – Cinque Terre

Un été dans la péninsule italienne

Pour terminer ce périple italien, nous avons décidé de faire un stop dans la très populaire région des Cinque Terre. Tout le monde en parle ces dernières années et ayant déjà adoré Portofino en 2016 (voir l’article ici), j’étais impatiente de découvrir cette petite perle nichée dans les falaises de Ligurie !

Italia, amore mio #2 – Toscane

Un été dans la péninsule italienne

On se retrouve pour le deuxième article de la série sur l’Italie. Après 4 jours en Emilie-Romagne, nous avons posé bagages pour 8 jours en Toscane. On m’a toujours vendu cette région comme étant une des plus belles d’Italie donc autant dire que mes attentes étaient très élevées !

Italia, amore mio #1 – L’Emilie-Romagne

Un été dans la péninsule italienne

Cette année, la décision était prise de faire le fameux road-trip en Italie dont nous parlions depuis longtemps. J’avais envie de (re)découvrir la région d’où ma famille est originaire, l’Emilie-Romagne et d’en profiter pour visiter la Toscane qui est juste à côté. Pour profiter au maximum de nos vacances et couper le retour en deux, quelques jours dans les Cinque Terre se sont ajoutés à la fin du séjour. Je vous propose donc une série de 3 articles sur chacune des régions que nous avons visité. N’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires.

Go Green

Malgré un environnement toujours plus dégradé, un air toujours plus pollué et des océans remplis de plastiques et autres, le Président des Etats-Unis Donald Trump semble déterminé à renoncer à l’engagement pris par les USA lors des accords de Paris. PamPille n’est à la base pas destiné à évoquer ce genre de sujets. D’avantage tourné vers l’art de vivre, je réservais ces articles pour un autre site, fermé depuis en raison d’un manque de temps. Seulement voilà, l’écologie est un sujet qui nous touche tous. Qu’on soit climato-sceptique comme Mr Trump ou pas, on sera bientôt tous rattrapés par les conséquences de nos modes de vie actuels.

Un régime avant l’été ? Non merci !

Avant l’été, c’est tentant, on a pris 2/3 kg pendant l’hiver, on se sent un peu serrée dans son jean et la perspective de devoir se mettre en maillot de bain dans les semaines/mois à venir est.. difficile. Cet hiver, après une période intense au travail, le couperet tombe +4kg. Malgré cela, je suis une anti-régime convaincue et je ne me laisserai pas happer par les sirènes du dernier régime à la mode.

La vie à Genève

Après bientôt un an et demi à Genève, il est temps de dresser un bilan complet.

Je suis arrivée à Genève un peu par hasard suite à une opportunité professionnelle. Voyant là une occasion de quitter Luxembourg et de découvrir un nouvel environnement, après avoir longuement réfléchi et en avoir discuté avec mon copain, j’ai accepté l’offre et nous avons plié bagages.

Ba&sh : le pari réussi de Barbara & Sharon

Ba&sh est une marque que j’affectionne tout particulièrement. Dans le même ordre de prix que ces lointaines cousines Maje, Sandro et Claudie Pierlot, Ba&sh a su se démarquer par des produits colorés, dans un esprit souvent un peu “ethnique”, élégants et d’une qualité souvent irréprochable.